Download Insurance Handbooks
We created these handbooks to help you identify the key points when considering a health insurance policy. They cover a wide range of topics from 'Choosing the right plan', to 'Maternity' and 'Pre-existing' conditions. Please enter your Email address to gain access to our full library.
Download Now  Email Address

  Assurance Santé Maroc



    • Le système de santé au Maroc a connu des réformes ces dernièresMorocco Image 1 années, mais leur efficacité a été entravée dans une certaine mesure par la corruption. Bien que les soins adéquats soient disponibles dans les grandes villes, la couverture est inégale dans plusieurs régions du pays, et les soins spécialisés peuvent ne pas toujours être disponibles, ce qui signifie qu’obtenir une couverture d'assurance qui comprend une évacuation d'urgence ou un plan de rapatriement peut s’avérer être une bonne idée.
       
      Les hôpitaux publics peuvent fournir des traitements d'urgence gratuitement ou au cout minimal au début, mais une assurance est nécessaire pour couvrir les coûts au-delà. Des assurances sont disponible localement, mais cela tend à limiter les endroits où vous pouvez recevoir des soins et elles ne vous couvriront pas si vous avez besoin de quitter le pays ou si vous devez être évacué pour recevoir des traitements spécialisés. Les hôpitaux du Maroc ont des liens forts avec la France et l'Espagne, et ce sont les destinations habituelles pour les personnes qui nécessitent des compétences spécialisées ou de traitements non disponibles sur place.
      La plupart des médicaments nécessitant une prescription ou en vente libre sont disponibles dans les villes et les grandes villes ont aussi des pharmacies d'urgence (pharmacies de garde, les adresses qui sont habituellement affichées sur les fenêtres des pharmacies), mais c'est une bonne idée d'apporter ce que vous avez besoin, surtout si vous prévoyez de voyager à l'intérieur des terres, où la couverture médicale est très limité.
      Le Maroc souhaite réduire le nombre de décès pendant les accouchements de 227 pour 100.000 actuellement à 50 pour 100.000. La mortalité infantile, qui est actuellement de 40 pour 1000 naissances (une amélioration par rapport à 1981's chiffres qui était d'environ 91 pour 1000), doit être ramené à 15 pour 1.000 en 2012. Cependant, seulement environ 82 pourcent de la population du Maroc a accès à l'eau potable et seulement environ 75 pourcent à un système d’assainissement approprié.
      À l'heure actuelle, le Maroc compte environ 46 médecins pour 100.000 habitants, dont 44% sont situés dans la zone entre Rabat et Casablanca. Il y a seulement environ 130 hôpitaux et 2.400 centres de soins de santé de base au Maroc, et environ 1 lit d'hôpital pour 1000 habitants. Le gouvernement dépense environ 5,5 pourcent de son budget à la santé.

      Des réformes ont été introduites en 2005 afin d'augmenter le nombre de personnes couvertes par l'assurance maladie - une masse salariale fondée un plan d'assurance maladie obligatoire basé sur les salaires pour les employés et un fonds de financement public pour couvrir les services pour les pauvres. Le Fonds national des organisations de prévoyance sociale (CNOPS) a doublé pour atteindre plus de 3,2 milliards de dirhams en 2007 depuis l'introduction de l'assurance obligatoire de santé publique, et couvre aujourd'hui environ 3,2 millions de personnes.
      D'autres succès incluent une augmentation du nombre de médicaments remboursables de 1000 à 2497, un nouveau système pour réduire les temps d'attente de remboursement, la suppression des restrictions dans 87% des opérations et l'extension de la couverture des frais médicaux des patients atteints de cancer, du diabète et de l’hypertension artérielle. D'autre part, l'infrastructure n'est pas toujours disponible pour permettre aux gens d'obtenir les soins dont ils ont droit en théorie. Les médecins à travers le Maroc ont fait grève à plusieurs reprises au cours des dernières années, notamment en 2007, quand ils sont arrivés à un accord pour plus d'avantages et une rémunération plus élevée.

      Le fond est également confronté à des difficultés quand à la population assurée telles qu'une proportion plus élevée de personnes âgées, les retraités représentent maintenant 22% des assurés, en hausse de 16% avant l'introduction de l'assurance maladie obligatoire. Il y a néanmoins l'intention d'étendre le fonds à d'autres catégories de personnes, comme les étudiants dans l'enseignement supérieur et des personnes des professions libérales comme les médecins et ingénieurs.
      Le gouvernement tente de remédier à la répartition inégale des services de santé à travers le Maroc, avec un nouveau plan de restructuration et de décentralisation établi pour 2008 jusqu’à 2012. Il vise également à réduire les coûts et augmenter la disponibilité des médicaments, qui coûtent actuellement environ 750 millions de dirhams au budget de l'Etat, mais ne sont pas disponibles partout, et accroître l'utilisation des médicaments génériques, qui occupent actuellement 25% des part du marché. La corruption demeure un problème pour le système de santé marocain, bien que le gouvernement vise à faciliter les dépôts de plaintes et leurs suivis.


      Aux portes de la Méditerranée, le Maroc a une culture distincte et à multiples facettes, enrichies par une longue histoire comme un creuset de peuples et de religions différentes; l’héritage phénicien, romain, berbère, arabe, juif, espagnol, français peuvent tous êtres retrouvés dans le Maroc d’aujourd’hui. Des plaines côtières de la Méditerranée à d’énormes chaînes de montagnes en passant par le rigoureux Sahara, le Maroc est un pays diversifié qui s'adapte constamment aux défis du monde moderne.

  • Conseils de voyage Maroc

    Nous comprenons que l’arriver dans des pays étrangers peux être source de nombreuses confusions. Pour vous aider à mieux comprendre le Maroc, nous avons fourni quelques conseils sur les coutumes locales, les lois et les comportements généraux à adopter. Morocco Image 2
    Prenez note que les informations contenues ci-dessous sont uniquement donner à titre indicatif et sont loin d'être exhaustives. En outre, elles sont susceptibles de changer à tout moment et sans avertissement préalable. Consultez un voyagiste avant votre départ pour vous assurer de disposer des informations les plus récentes.

    • Le Maroc a une population majoritairement musulmane, et l'Islam est la religion officielle. Toutefois, la constitution prévoit la liberté de culte et ces dernières années les minorités juive et les chrétiens du pays ont puent pratiqué leur religions sans entrave. Il est toutefois interdit aux musulmans de renoncer à leur foi et en tant que tel le prosélytisme d’autres religions est interdit.
    • Le Maroc est un pays relativement libéral, et l'avènement du roi Mohammed VI a été suivi par plusieurs réformes visant à améliorer les droits de l'homme, la liberté de la presse ainsi que la libération de prisonniers politiques. En 2005, une loi sur les familles, appelé Moudawana, a été introduite. Celle ci a donné aux femmes plus de droits légaux et d’opportunités politiques. Des initiatives ont également été introduites pour améliorer l'accès aux femmes à l'éducation et aussi protéger et promouvoir les langues et la culture berbère.
    • L'homosexualité est illégale au Maroc et peut être puni d'une amende ou d'emprisonnement, mais la loi est rarement appliquée. Néanmoins, il reste un sujet tabou pour une grande partie de la population.
    • Il est judicieux de respecter les sensibilités musulmanes par le fait de porté des vêtements trop léger en public. Les tenues décontractées sont acceptable, bien que les femmes doivent être conscientes qu'elles attirent l'attention, surtout si elles voyagent seul.
    • Les enfants de pères marocains sont considérés comme des citoyens marocains et à ce titre ils peuvent avoir des difficultés pour quitter le pays sans l’autorisation de leur père, même si en général, la garde des enfants est généralement accordée aux femmes en cas de divorces.
    • L'alcool est disponible, mais est généralement servi avec discrétion et les licences coûtent cher. L’alcool ne doit pas être consommé près des mosquées.
    • Pour des séjours de durée inférieur à 90 jours les visas ne sont pas nécessaires pour les citoyens de nombreux pays, notamment : l'Algérie, Andorre, Argentine, Australie, Autriche, Bahreïn, Belgique, Brésil, Bulgarie, Canada, Chili, République du Congo, Croatie, Chypre, Tchèque Cuba, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Allemagne, Grèce, Guinée (Conakry), Hong Kong, Hongrie, Islande, Indonésie, Irlande, Italie, Côte-d'Ivoire, Japon, Koweït, Lettonie, Libye, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Mali , Malte, Mexique, Monaco, Pays-Bas, Nouvelle-Zélande, Niger, Norvège, Oman, Pérou, Philippines, Pologne, Porto Rico, Qatar, Roumanie, Russie, Arabie saoudite, Sénégal, Singapour (jusqu'à un mois), la Slovaquie, la Slovénie , Corée du Sud, Espagne, Suède, Suisse, Tunisie, Turquie, Emirats Arabes Unis, Grande-Bretagne, les États-Unis d'Amérique et le Venezuela. Les Citoyens d'autres pays ont besoin d'un visa, et quiconque envisage de rester plus de 90 jours doit demander une permission au bureau de police locale.
    • Le Maroc a un lien historique avec les États-Unis. Il a été le premier pays à reconnaître les Etats-Unis comme un pays indépendant, et le traité d’amitié Américano-marocain est le traité d’amitié le plus ancien à ne pas avoir été brisée, entré en vigueur en 1786. La légation des Etats-Unis à Tanger a été la première propriété à l'étranger jamais possédé par le gouvernement américain.
    • La frontière entre le Maroc et l'Algérie est fermée.
    • Sahara occidental est une région disputée en largement contrôlée par le Maroc. Colonie espagnole jusqu'en 1975, le territoire a été divisé nominalement, après le retrait de l'Espagne, entre le Maroc et la Mauritanie, mais aussi revendiquée par le Front Polisario, qui veut l'indépendance pour ce territoire, une position également soutenue par l'Algérie. La «Marche verte » du 6 Novembre 1975 se composait de 350.000 Marocains non armés marchant sur le Sahara occidental. La Mauritanie s'est retirée en 1979 sous la pression de Polisario, par la suite le Maroc à contrôler la plupart du territoire en dehors de quelques du désert à l'est qui sont délimité par des monticules de sable. Au-delà de ces fortifications, le territoire est sous le contrôle du Polisario. Il est également parsemer par des milliers de mines toujours armées. Une Organisation des Nations Unies parraine un accord de cessez-le feu est en vigueur depuis 1991, mais le statut du territoire reste en suspens, ce qui est un obstacle à l'exploitation économique de cette région. Les voyage dans la région du Sahara occidental fait l'objet de restrictions de la part du gouvernement marocain.
    • Le Maroc est situé près du bord d'une plaque continentale, et c’est une zone sismique. Des tremblements de terre mineure peuvent parfois survenir, et un puissant séisme a frappé le Nord du Maroc le 24 Février 2004, faisant plus de 600 morts. Il peu être donc clairvoyant de vous familiariser avec les procédures de sécurité en cas de du tremblement de terre.
    • La monnaie marocaine est le dirham, qui est divisé en 100 santimat (à ne pas confondre avec centimes - le santim était équivalent à la valeur de l'ancien franc quand il l'a remplacé). Vous pouvez convertir des devises étrangères en dirhams lorsque vous êtes dans le pays, par contre il est illégal d'importer ou d’exporter des dirhams, et lorsque vous faite le change assurez vous de conserver le reçu car il sera nécessaire lors de la reconversion de vos dirhams en devises étrangère. Vous ne devriez pas avoir à payer de commission pour la conversion, que ce soit à un bureau officiel de change, à un guichet automatique, ou dans un hôtel. Le dirham est également utilisé au Sahara occidental. Les cartes de crédit peuvent être utilisé dans de nombreux hôtels et commerces, et même parfois être acceptée dans les souks.
    • La criminalité est un problème au Maroc. Les vols sont les délits les plus commun, mais des cas de vols avec agression à l'arme blanche, et d'autres crimes violents, comprenant des fusillades et des attaques de voitures, ainsi que les escroqueries et des harcèlement des touristes par des personnes se présentant comme des guides sont en augmentation.
    • Les manifestations, les grèves et les protestations sur des sujets domestiques sont fréquents au Maroc et en général sont tourné sur des problèmes locaux. Il est judicieux d'éviter si possible ces attroupement, et si par mégarde vous vous retrouvez au milieu d’une tel situation, Il est conseiller de vous éloigner de l’endroit dès que l'occasion se présente.
    • Outre le risque mondial d'attaques terroristes dans les lieux publics, en particulier ceux fréquentés par les expatriés et les voyageurs étrangers, le Maroc a par ailleurs été spécifiquement ciblés ces dernières années par des kamikazes. Un groupe terroriste marocain a été impliqué dans les attentats de Madrid en 2004, et il y a eu plusieurs attaques au Maroc ces dernières années. Deux kamikazes se sont fait exploser devant un centre de langue américain et le consulat américain à Casablanca le 14 avril 2007, blessant légèrement un passant. Certaines de ces attaques ont causé des décès en plus des kamikazes eux-mêmes, par exemple, le 16 Mai 2003, 45 personnes, dont 12 kamikazes, ont été tuées dans des attaques contre des cibles juives à Casablanca, et la police ont été activement mis en place une traque et l'arrestation des suspects terroristes. Les États-Unis ont désigné le Maroc comme un allié majeur non membre de l'OTAN.
    • Le Maroc a un mauvais bilan de sécurité routière et les accidents sont fréquents. Si vous êtes impliqué dans un accident mineur, vous devez remplir un «formulaire de constat amiable», disponibles chez les buralistes, qui doit être signé par les deux parties concernées. Si vous êtes considéré comme responsable d'un accident entraînant un décès, vous pouvez être emprisonné en attendant votre procès.
    Pour plus d'information sur les voyages au Maroc, les plans d'assurance santé internationale que nous pouvons vous proposer, ou pour recevoir un devis gratuit, contactez-nous dès aujourd'hui.

À propos du Maroc

Chaque fois que vous voyagez dans un nouveau pays, il est recommandé d'obtenir un minimum d’informations sur votre destination afin que vous soyez mieux préparé quand vous arrivez sur place. C'est pour cette raison que nous avons fourni un aperçu général du Maroc pour vous, ci-dessous.

Notez que ces informations sont données à titre indicatifs seulement, et toutes les données contenues sur cette page peuvent changer sans avertissement préalable. Pour plus d'informations à jour sur le Maroc, consultez un voyagiste avant votre départ.

Nom officiel: Royaume du Maroc et Al-Mamlaka al-Maghribiyya

Capitale: La capitale administrative du Maroc est Rabat. Casablanca est la plus grande ville et principal port du Maroc. Fès a été la capitale à divers reprise du Maroc, y compris la période avant 1912, quand les Français ont déplacé le centre administratif de Rabat, depuis elle est restée la capitale après l'indépendance en 1956.

Lieu: Le Maroc est situé sur la côte nord-ouest de l'Afrique, avec façade sur l'océan Atlantique et la mer Méditerranée. A l'entrée de la Méditerranée, il a l'Algérie à l'est, l'Espagne au nord, et la Mauritanie se situe au Sud, au delà du Sahara occidental. Il y a quelques enclaves espagnoles sur la côte nord du Maroc.

Superficie: Le Maroc a une superficie totale de 446.550 km2 (dont 250 km2 d'eau) et le cinquante-septième plus grand pays au monde, un peu plus grand que la Californie. Cela exclut la région contestée dans le Sahara Occidental, dont une grande partie est contrôlée par le Maroc.

Climat: Le Maroc a un climat essentiellement méditerranéen, devenant plus rude vers l'intérieur. Les montagnes de l'Atlas séparent les plaines côtières fertiles du désert du Sahara au sud-ouest.

Population: 34.343.220 (Juillet 2008), soit le troisième plus grand pays Africain, après l'Egypte et le Soudan.

Espérance de vie à la naissance: 71,52 ans (hommes 69.16 années, femme 74 ans)
Proportion du VIH / sida: environ 0,1%, il y a environ 19.000 personnes vivant avec le VIH / sida au Maroc (2005):


Principales maladies: Avant d'aller au Maroc, il est utile de se faire vacciner contre l'hépatite A, le tétanos et, éventuellement, la diphtérie, la tuberculose, l'hépatite B, la rage et la typhoïde. Vérifiez auprès d'un professionnel de la santé avant de partir pour un maximum de conseils à jour. Le ministre marocain de la Santé a annoncé en 2004 que plusieurs maladies ont été éradiquées grâce à ses programmes de vaccinations, en particulier : la diphtérie, la polio, le tétanos et la malaria.
Le risque de paludisme au Maroc est très limité, même si elle est présente dans les zones rurales de la province de Chefchaouen. Les précautions d'usage doivent être prises contre les piqûres d'insectes.

 

Groupes ethniques: arabo-berbère 99,1 pourcent, autres 0,7 pourcent, 0,2 pourcent de juifs
Langues: L'arabe classique est la langue officielle, mais le français est enseigné dans les écoles et largement utilisé dans les entreprises, le gouvernement et la diplomatie. L'arabe marocain est un dialecte arabe très distinct, parlée par une majorité de la population, qui diffère de l'arabe moderne standard se qui en fait presque une autre langue. Environ 40% de la population parle le berbère ou tamazight, les dialectes, que l’on peut diviser en trois souches principales au Maroc (tarifit, Tashelhiyt et le tamazight du Maroc central). Ils sont principalement parlés dans les régions rurales. L'espagnol est parlé dans certaines régions du nord et de l'anglais est de plus en plus populaire.

Religion: Islam 98,7% (principalement sunnites), chrétiens 1,1%, Juifs 0.2%

Gouvernement: Le Maroc est une monarchie constitutionnelle dans laquelle le roi détient toujours des pouvoirs considérables. Il existe un parlement bicaméral élus et les partis d'opposition sont légaux.

Chef d'État: le Roi Mohammed VI (depuis le 30 Juillet 1999)

Chef du gouvernement: le Premier ministre Abbas El Fassi (depuis le 19 Septembre 2007)

Militaire: les forces armées royales marocaines ont environ 196.300 militaires actifs en service et 150.000 réserves.

Économie: Le Maroc est la cinquième économie en Afrique, et elle possède le deuxième plus gros PIB pétrolier des pays Africain. Bien que l'économie est assez stable, on estime que 19% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté. Le pays est encore dépendant de l'énergie étrangère, moyennes et petites entreprises se développent lentement, et le chômage, environ 7,7% dans l'ensemble, atteint 20% dans certaines zones urbaines. Environ 36% de la population travaille dans l'agriculture, laissant le pays très vulnérable à la sécheresse, qui peut ralentir considérablement la croissance économique.
La plus grande industrie au Maroc est celle du phosphates, qui emploie environ 2% de la population mais représentent environ la moitié du revenu du pays. Les autres secteurs clés sont la pêche et le tourisme.
Plus importante partenaires commerciaux du Maroc sont la France et l'Espagne. Elle a aussi des accords de libre-échange avec l'UE et les États-Unis et une relation étroite avec ces deux.
Le Maroc est également un important producteur de cannabis, sa production utilise environ 1,5% du total des terres arables du Maroc et représentant environ 0,5% du PIB du Maroc.

PIB: parité de pouvoir d'achat est d’environ 125 milliards de dollars; taux de change officiel environ 73,43 milliards de dollars.